S.E.L. = Système d'Echange Local
15 minutes = 1 merlin


Le principe du S.E.L. c’est l’échange de services, de savoirs ou de biens sans argent.
Chaque échange s’évalue dans notre monnaie locale : le merlin


Echange de compétences, de savoirs et de services
Vous avez des compétences et des besoins (mécaniques, scolaires, cuisine, informatiques, jardinage, travaux manuels, décoration …)


Prêt de matériel
Les prêts de matériel sont évalués en Merlin par le prêteur qui informera sur le catalogue de la valeur de son prêt.


Don de matériel
Le donneur estimera la valeur de son matériel en Merlin, comme des prêts.


Adhésion

Adhésion annuelle = 12 euros / famille (du 1er septembre au 31 août).
Inscription en cours d'année = tarif au prorata des mois (exemple : du 1er mars au 31 août : 6€).

Libellez votre chèque à l'ordre du sel de brocéliande et l'envoyer à madame Poux (voir contact).

Merci.
Cliquez pour ouvrir

Cliquez sur l'image




Mais moi je n'ai rien à proposer !
C'est ce que dit tout le monde ! Pourtant chacun possède une richesse à donner aux autres : faire de la pâtisserie, du bricolage, proposer les noix de son jardin, raconter des histoires aux enfants, emmener son voisin faire des courses, écouter celui qui a un coup de cafard. Tout le monde, enfants, retraités, chômeurs, salariés, à quelque chose à proposer. Il suffit d'être à l'écoute de ses différences. Dans le SEL, on ne propose pas ce que l'on sait faire, mais plutôt ce que l'on aime faire. Ce qui fait que lorsqu'on vous demande quelque chose que vous aimez faire, vous n'hésitez pas longtemps. C'est fou ce qu'on peut découvrir alors comme nouveaux échanges.

Le SEL, c'est du troc ?
Pas du tout. Dans le troc, deux personnes échangent au même moment deux choses qui ont à peu près la même valeur. Dans le SEL, le merlin permet d’échanger à différentes personnes et différents moments, des services, des savoirs ou des biens qui ont des valeurs différentes. Plus il y a de convivialité et de rencontres, plus il y a d'échanges, plus se créent des liens de proximité, entraînant de nouveaux échanges.

Comment fixer la valeur d'un échange ?
Dans les SEL, on considère que tout travail a la même valeur. C'est donc plutôt le temps qui fixe la valeur : 1 unité pour 15 minutes de travail (4 merlins par heure). Il est important de se mettre d'accord avant l'échange sur les éventuels frais annexes : transport, carburant de la tondeuse prêtée, matériel à usage unique apporté par l'offreur, participation à l'achat des matières premières, ...

Mais alors, pour un objet, comment faites-vous ?
C'est vrai que c'est un peu plus délicat. Mais on peut raisonner de la façon suivante : ce fauteuil que me propose Lucie, combien de temps suis-je prêt à passer pour l'acquérir ? En fin de compte, le montant d'une transaction est toujours fixé de gré à gré entre deux adhérents. Et lors d'une bourse d'échange, il est souhaitable que chaque offreur ait affiché le montant estimé de son objet.

Ce n'est pas grave d'avoir un compte SEL en négatif ?
Pas du tout. Dans la plupart des SEL, chacun commence avec un compte à zéro. Donc, si j'ai versé 10 merlins pour la guitare de David, son compte devient positif mais le mien, négatif, remontera au fur et à mesure que j'écoulerai mes confitures à 2 merlins le pot. Ainsi, dans un SEL, il y a nécessairement des adhérents qui ont un compte négatif, et d'autres un compte positif. C'est normal et indispensable. Et il peut arriver que pour un service nécessitant un coup de main de plusieurs personnes (par exemple une aide dans un déménagement), le débit puisse être important.

Y a-t-il des personnes qui profitent du système sans rien offrir ?
Cela n'est pas possible. Tous les quatre mois vous devez retourner à l’association votre « banque à merlins » afin que votre compte soit mis à jour. Chaque adhérent indique sur cet imprimé ses échanges. Aussi il est facile de contrôler différents « petits oublis » ou abus. L’intérêt de cet imprimé reste, avant tout, de vérifier que l’association fonctionne et qu’il y a des échanges. Dans tous les cas, le SEL respecte les difficultés passagères des membres, qui à un moment de leur vie peuvent avoir surtout besoin d'aide, sans pouvoir immédiatement en proposer.

Qu'est-ce qui m'empêche de partir avec un compte négatif ?
Sur la feuille d’adhésion votre signature atteste que vous avez pris connaissance et acceptez les conditions du règlement intérieur. Paragraphe 13 du règlement intérieur : « Quand un adhérent souhaite se retirer, il doit en informer le bureau un mois à l’avance, il lui est demandé que son compte soit remis à zéro avant son départ ».

J'ai proposé dans le catalogue de rendre tel service mais je n'ai plus envie de rendre ce service ou je n'ai pas le temps en ce moment, ou je n'ai pas envie d'échanger avec telle personne.
Rien ne vous oblige à rendre le service ! Rappelez vous l'échange se fait de gré à gré. Vous n'avez qu'une seule obligation : rappeler, si on laisse un message sur votre répondeur pour décliner, avec courtoisie, l'invitation.

Quelle garantie a-t-on sur la qualité des biens ou des services proposés ?
Aucune. C'est aux adhérents de discuter, pour savoir si l'un a le niveau de qualification que souhaite l'autre ou ce qui se passe si l'objet tombe en panne le lendemain, afin de se mettre d'accord avant l'échange. Pas de solution toute faite, ça passe par la discussion et la confiance.

Que se passe t-il si un accident survient lors d'un échange de service ?
Chaque membre est responsable de lui-même. En cas de problème, c'est l'assurance responsabilité civile individuelle qui doit remplir son rôle. Chaque partenaire doit s'assurer de la validité de son assurance responsabilité civile et la couverture des risques liés à l'activité, en particulier pour les travaux qui pourraient présenter un danger. (NB : La responsabilité civile couvre habituellement les accidents survenus lors de coups de mains bénévoles en famille ou entre amis). L'échange est avant tout un accord de gré à gré entre deux partenaires. Cette règle de fonctionnement prédomine sur toute autre règle. L'accord est donc sous la responsabilité individuelle et unique de chaque partenaire qui fait son affaire personnelle des conséquences éventuelles de ses activités d'échange et s'acquitte des obligations légales, juridiques et fiscales relatives à ces activités.

Les échanges de services c'est du travail au noir ?
Certains SEL acceptent le travail des professionnels. Dans ce cas, les professionnels qui effectuent des échanges avec une "monnaie associative" dans le prolongement de leur activité professionnelle sont tenus de déclarer leurs transactions en cette unité convertie en Euro et seront soumis à TVA et à l'impôt sur le revenu comme pour toutes leurs activités professionnelles. Par exemple, si je suis garagiste, je peux aider quelqu'un à repeindre sa cuisine sans rien déclarer ; mais si je répare sa voiture, alors là, je dois le déclarer. Le SEL ne nuit pas au commerce local : si Marie demande à Bernard de l'aider à retapisser son appartement parce que ses fins de mois sont difficiles, c'est un autre artisan ou commerçant qui bénéficiera de l'argent économisé par Marie.


FAQ inspirée de l'ARBRE (SEL de Villeneuve d'Asq)

Laetitia SELFE Brocéliande